logo
jeudi, 10 novembre 2016 21:20

Histoires de boulangers à Cariel

Histoires des boulangers établis au village de Cariel 

1841 Rozo Boulanger

Le plus ancien des dénombrements de Séné date de 1841. Au village de Cariel, Vincent Marie ROZO [25/7/1796-19/3/1844] est boulanger. Sa famille est composée de 4 enfants en bas âge : Vincent né en 1832, Pierre Louis Marie, né en 1835, Vincent Julien né en 1936 et Marguerite. Vincent ROZO est également le maire de Séné depuis 1835, soulignant par ce fait l'importance accordée dans la commune à la fonction de boulanger. Il décède prématurément en 1844 et laisse une veuve avec 4 enfants enceinte de Marie Perrine, enfant posthume qui naitra en mars 1844. Mme Marie Anne ROZO, née ROZO, ne peut s'occuper de sa famille et du fournil pour y fabriquer le pain. Ces enfants à l'âge adulte seront cultivateurs....

1796 ROZO Vincent fournier

Vincent ROZO, était déjà fournier lors de son mariage le 28/6/1831. Son père, Julien ROZO [27/3/1751-20/10/1811] est attesté fournier à Cariel lors de sa naissance en 1796. premier enfant que lui donne sa seconde femme, Julienne POURCHASSE.

1756 ROZO fournier

En 1756, Son grand-père Julien ROZO [23/2/1717- ] marié à Isabelle QUESTER [12/1/1722-14/10/1782] est également fournier lors de l'établissement de l'acte de naissance de sa fille Marie Josèphe.

Les Rozo devinrent fourniers par mairiage aux Quester. En effet,  on ne trouve pas de trace de fournier antérieur au seindes Rozo et le frère Isabelle QUESTER, Yves QUESTER [1712-1764] est attesté fournier en 1746 à la naissance de son fils Vincent. Son père Pierre QUESTER, [1671 - 2/1/1743] était également fournier comme l'atteste l'acte de naissance de son fils Pierre en 1706.

Ainsi les Quester puis les Rozo se succédèrent comme fourniers au village de Cariel au moins depuis le début du XVIII°siècle...

gene rozo quester

1886 MORIO boulanger cariel

Le 2° dénombrement à Séné date de 1886. Au village de Cariel, le boulanger est désormais Jean Marie MORIO [1/1/1846-1926] avec sa femme Jeanne MALRY avec laquelle il s'est mariée le 10/6/1873 alors qu'il déclarait la profession de cultivateur, tout comme son père Joseph MORIO l'était. Ce jour de noces fut particulier puisque lui s'unit à Jeanne et sa soeur Marie Louise à  Joachim MALRY (Lire l'article sur les novces à Séné).

Que c'est-il passé depuis le décès de Vincent ROZO en 1844? Qui fit le pain à Cariel? MORIO a-t-il racheté le fournil à la veuve ROZO?.

La famille Morio compte 3 enfants et 3 domestiques signe d'une certaine prospérité.

1901 Cariel Boulanger Le Douarin

Au dénombrement de 1901, on change encore de famille de boulanger à Cariel. Julien Louis LE DOUARIN [15/9/1872-11/4/1951] a en effet épousé le 25/6/1895, la fille MORIO, Marie Vincente [16/5/1875-14/12/1951] et récupère le fournil, patrimoine familial des Morio qui emploie également un garçon boulanger.

Au dénombrement de 1906, la boulangerie de Cariel emploie l'ouvrier Dréan et l'apprenti Dalido. A la veille de la Première Guerre Mondiale, Layec le jeune garçon boulanger travaille à Cariel. 

LE DOUARIN Julien Marie sait cuire

Julien LE DOUARIN est mobilisé pendant la guerre. Pour son régiment, le fait de "savoir cuire" est sans doute gage d'une meilleure ration. Pendant les années de guerre, son jeune ainé Louis LE DOUARIN [2/1/1899-3/5/1931] interrompt ses études et assure la fabrication du pain au fournil de Cariel. Après l'Armistice, Julien LE DOUARIN revient faire le pain à Cariel. Au dénombrement de 1921, Le Bourhis travaille comme boulanger à Cariel chez les Le Douarin. En 1926 Léon et Marie Joséphine NIO travaillent comme boulanger et boulangère chez les Douarin.

1931 Cariel Le Douarine Benoit Boulanger benoit a laissé Kerarden pour Cariel

Le dénombrement de 1931 nous rend compte d'un nouveau changement de propriétaire à Cariel. En effet, Julien LE DOUARIN a cessé l'activité de boulanger et vit de ses rentes. Eugène BENOIT [4/10/1879 -  ] a abandonné son four à Kerarden pour venir reprendre la boulangerie de Cariel. Depuis le 9/9/1903, il vit avec sa femme Marie Anne MORIO [15/10/1881-8/2/1961] qui n'est autre que la belle-soeur de LE DOUARIN.

1930 penru mairie

Lors de son mariage mémorable à Séné, le 2/9/1930 (Lire article sur les Noces de Séné) Lucienne BENOIT [16/2/1905-  ], déclare l'activité de boulangère. Son mari, Xavier LE PENRU [3/12/1902- ], fils de cultivateur à Keranna en fera son métier. La boulangerie de Cariel passe des Benoit aux Penru.

Cariel BA Genea

Anne BOURDIC, née PENRU se souvient que ses parents s'installèrent à Cariel en 1937 :

Cariel Bourdic souvenirl.

1962 LE PENRU boualger Cariel

Boulangeires Cariel

Les Penru seront boulangers à Cariel jusq'aux années 1965. A partir de cette date, la boulangerie change de propriétaires..M. et Mme CAHELO, originaire de Vendée s'installent à Cariel. En décembre 1982, Claude et Nicole GERGAUD reprennent la boulangerie. En 1984 Claude GERGAUD insère cette publicité dans le bulletin municipal. Sa femme sera interviwée pour donner son sentiment sur l'ouverture prohcaine du centre commercial au bourg.

1989 01

1990 Cariel Gergaud.

En 1990, Claude GERGAUD y fabrique du pain tout comme à sa nouvelle boulangerie inaugurée au tout nouveau centre commercial rue des Lilas à Séné bourg près du supermarché COMOD. Il finira par stopper la fabrication à Cariel pour ne conserver que sa boulangerie au bourg. En janvier 2004, LE PETIT MITRON de Aurélie HUET fait revivre la boulangerie de Cariel mais celle-ci ferme définitivement 2-3 ans plus tard.

2004 Le Petit Mitron numero

Paul LE LAUSQUE a repris la boulangerie du centre commercial Shoppi, aujourd'hui devenu Carrefour City.

702m9 paul le lausque

Le Lausque Carrefour